Histoire

130 ans

 

Des articles de lingerie et des maillots de bain qui ont du cœur

Aujourd'hui

Aujourd'hui, Anita s'est forgé une excellente réputation en tant que fournisseur de lingerie et de maillots de bain de qualité, et ce à l'échelle mondiale. Si les cinq marques Rosa Faia, Anita since 1886, Anita maternity, Anita care et Anita active sont destinées à des groupes cibles différents, elles convainquent toutes par

leurs coupes parfaites, leur confort inégalé et leur qualité de très haut niveau.  

« Pour le développement de nos produits, notre objectif a toujours été de développer des articles adaptés aux exigences des femmes et à leurs silhouettes. Le soutien-gorge parfait qui convient à toutes les femmes, même les femmes aux formes féminines et à la poitrine généreuse. De la lingerie qui flatte les formes et qui est si confortable qu'on finit par oublier complètement qu'on la porte. Nous développons des solutions correspondant aux différentes situations dans la vie d'une femme, que ce soit dans son quotidien ou pour des occasions spéciales : Qu'il s'agisse de sport, de maternité ou d'une opération des seins. »

Georg Weber-Unger

2000 - 2018

Création de sociétés de commercialisation aux Etats-Unis, au Portugal, en Belgique, Espagne et Pologne.

Construction d'un nouveau centre international de logistique à Kufstein (Autriche) et lancement de notre « investissement asiatique ».

Création de nos propres sociétés de production en Thaïlande et en Birmanie.

Rachat de nos importateurs italiens et canadiens et création de propres sociétés ANITA.

Construction d'un nouveau bâtiment à Brannenburg, destiné à accueillir le siège principal de l'entreprise.

1990 - 2000

Arrivée de Georg Weber-Unger au poste de directeur et début de l’internationalisation de l’entreprise.

Création de sociétés de commercialisation en France, Angleterre, Suisse, aux Pays-Bas et construction de sites de production en Autriche, République tchèque et au Portugal.

1960 - 1990

Mme Christine Weber-Unger était une femme intelligente douée en affaires. Elle avait notamment une excellente intuition pour les « niches orphelines et prometteuses ».

C'est elle qui identifie alors le potentiel des soutiens-gorge d'allaitement, mais aussi des vêtements et des maillots de bain spécialement adaptés pour la femme enceinte et allaitante. Elle détecte également le besoin de développer des produits pour les femmes ayant subi une opération mammaire.

1949

Nouveau départ en Allemagne de l'Ouest

En 1949, nouvelle création d'entreprise en Haute-Bavière par Christine Weber-Unger , fille de Walter Helbig, et par son mari Heinrich Weber-Unger, les parents de Georg Weber-Unger, l'actuel propriétaire , perpétrant ainsi la tradition de Dresde.

« Nous avons démarré avec des machines et des patrons que nous avons réussi à sauver », déclare Georg Weber-Unger, le directeur actuel de l'entreprise.

Immédiatement équipée de machines à coudre, l'ancienne brasserie du château de Brannenburg devient le premier site de production.

1945 / 1946

Nouveau départ en Allemagne de l'Est

Après le bombardement de la ville de Dresde et la destruction totale des ateliers de production, l'entreprise tente un nouveau départ au même endroit, c'est-à-dire en Allemagne de l'Est sous occupation soviétique.

La Russie est alors à la fois le principal fournisseur de matières premières et le premier acquéreur de lingerie gainante et corseterie. Le site de production de Dresde est finalement exproprié et nationalisé en 1971 par l'Etat communiste est-allemand.

1930

Comptabilisant 300 couturières sur Dresde et 17 millions de reichsmarks
de chiffre d'affaires annuel, la société Anita Dr. Helbig GmbH devient
un important fabricant de lingerie gainante et corseterie.

1917

En 1917, l'entreprise est reprise 
par Walter Helbig,
le grand-père de Georg Weber-Unger,
l'actuel propriétaire

.

1910

Élaboration et production
des premiers corsets orthopédiques et bandages herniaires

1900

Production des premiers corsets Anita

1886

Lorsqu'Ernst Max Helbig a posé les jalons de l'entreprise actuelle, l'économie était en période de croissance ; c'était l'âge d'or des créations d'entreprises et des inventions.
Pour son entreprise, Ernst Max Helbig mise sur les bretelles et les produits médicaux spécialisés, puis élargit sa gamme en y introduisant un assortiment de porte-jarretelles, de corsages, et de corsets gainants jusqu’aux premiers soutiens-gorge.

Les modèles de l'époque n'avaient toutefois rien à voir avec les sous-vêtements que nous connaissons aujourd'hui. Vers la fin du 19e siècle, la lingerie avait pour fonction de supprimer et comprimer les rondeurs féminines, de réduire la taille et de tenir chaud. À l'époque, les sous-vêtements féminins pesaient environ 2,5 kilos !

Avec 300 couturières et un chiffre d'affaires de 17 millions de reichsmarks, Anita a au fil des années joué un rôle important sur le marché allemand en tant que producteur de corseterie spécialisée.

.